Julia Laffaille

Bercée par les vagues qui venaient s'écraser aux pieds des villages, je marchais sur ces sentiers mythiques, sous un soleil de plomb. Jamais des paysages ne m'étaient apparus aussi colorés, aussi ensoleillés.

 

Les Cinq Terres sont des clichés à chaque coin de rue.

Mais qu'il est bon de voir de ses propres yeux ces lieux enchanteurs.

 

Et l'on imagine parfaitement la vie des locaux, vivant ici à l'année, dans la quiétude de ces anciens ports de pêche que l'on croit sortir d'un film.

 

Juillet 2017